Chacun(e) à son rôle à jouer dans la transition énergétique pour la croissance verte.

La loi 2014-110 du 6 février 2014 appelée loi Labbé prévoit une interdiction d’usage et une restriction de vente de tous les produits phytosanitaires de synthèse dans les JEVI (Jardins et Espaces Végétalisés et les Infrastructures). Les seuls produits qui seront dorénavant utilisables par les jardiniers amateurs seront :

  • Les produits de biocontrôle
  • Les produits utilisés en agriculture biologique
  • Les produits à faible risque

Désormais il est interdit d’utiliser des produits phytosanitaires de synthèse aussi bien par l’État, les collectivités territoriales que les établissements publics sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public.

La vente, l’usage et la détention de ces mêmes produits seront interdits pour les particuliers.

Le non-respect des conditions d’utilisation des produits phytosanitaires prévues par la loi est une infraction pénale qui sera passible de 6 mois d’emprisonnement et de 150 000€ d’amende.

 

 

 

Réglementation communale

Par délibération du 05/12/2017, la commune s’est engagée dans une charte Zéro Pesticide avec la FREDON Centre Val de Loire, cette charte ayant pour objectif d’accompagner les communes dans leurs démarches et leur donner les outils nécessaires pour l’exécution de cette nouvelle réglementation.

Pour rappel, l’arrêté (AR_53_2016) prescrivant l’entretien des trottoirs au droit des propriété par chaque riverains est en vigueur sur l’ensemble de la commune. Il rappelle :

  1. Le nettoiement des rues ou parties de rues salies par les voitures en surcharge ou chargées sans précaution, les chemins communaux salis par les engins agricoles doit être opéré immédiatement par les soins des responsables à leurs frais,
  2. L’entretien en état de propreté des gargouilles placées sous les trottoirs pour l’écoulement des eaux pluviales est à la charge des propriétaires ou des locataires afin de veiller qu’elles ne soient jamais obstruées,
  3. L’entretien des trottoirs au droit de la propriété (balayage, désherbage manuel ou mécanique…) doit être opéré par chaque propriétaire ou locataire riverain,
  4. Par temps de neige ou de gelée, les propriétaires ou locataires sont tenus de balayer la neige devant leurs habitations, sur les trottoirs ou banquettes jusqu’au caniveau, de manière à le dégager.. En cas de verglas, du sable, des cendres ou de la sciure de bois doivent être mis devant les habitations.

 

 

Alternative naturelle

Avant toute chose, il est nécessaire de bien connaitre l’environnement et le type de sol sur lequel nous jardinons afin de respecter l’écosystème déjà en place et identifier les maladies et ravageurs. Ensuite vous pourrez envisager certaines méthodes pour désherber, nettoyer ou encore traiter vos plantes et votre jardin.

Pour ce faire, différentes méthodes s’offrent à vous :

  • Le biocontrôle, comprenant un ensemble de méthodes de protection des cultures ayant recours à des organismes vivants et /ou des substances naturelles,
  1. Les macro-organismes (hérissons, coccinelles, araignées..) : ennemis naturels des ravageurs comme les limaces, pucerons, escargots et autres nuisibles des potagers et plantes,
  2. Les micro-organismes : des virus, bactéries ou des champignons
  3. Les médiateurs chimiques : des phéromones pour attirer ou repousser les organismes ravageurs
  4. Les substances naturelles d’origine minérale, végétale ou animale (le cuivre et le souffre comme fongicides, le bicarbonate de potassium comme insecticide mais également le kaolin utilisé comme répulsif et barrière physique empêchant les ravageurs de s’implanter sur les cultures, gène la ponte et la prise nourriture sur le feuillage et les fruits.

  • Les méthodes de « grands-mères », certains produits d’origine naturel sont très utile pour lutter contre les bioagresseurs
  1. Phosphate ferrique, autorisé au jardin pour lutter contre les limaces et escargots
  2. L’ortie, les préparations à base d’orties sont utilisables contre les pucerons, les acariens mais également comme activateur ou régulateur de croissance
  3. Huile de colza et l’huile essentielle d’orange douce, utilisables comme insecticide
  4. Badigeons à la chaux
  5. Extrait de fougères
  6. Savon noir liquide contre les insectes

 

  • Il existe également plusieurs méthodes de désherbage :
  1. Mécaniques (motoculteur, motobineuse, débroussailleuse..)
  2. Manuel (binette, scarification, sarclage, arrachage..)
  3. Paillage (organique, minéral, films et toiles de paillage)

 

 

 

Au potager

Afin de limiter les produits chimiques et désormais interdit à la vente et à l’usage dans votre potager quelques précautions sont à prendre :

  • Aérer les plantations sur et entre les rangs, les plants non aérés sont plus sujets au développement de maladies
  • Choisir des plantations/légumes adaptés et résistants aux maladies
  • Favoriser les animaux auxiliaires ou les produits doux pour lutter contre les maladies et/ou parasites

Afin de faciliter le désherbage quelques conseils utiles :

  • Pailler, entre les légumes en apportant un peu de composte préalablement, un bon paillis peut se constituer de plusieurs matière (paille naturelle, fougère, déchets verts tel que fleurs sèches, coupes d’arbustes, tonte de gazon..)
  • Afin de limiter l’apparition des herbes indésirables, il est conseillé de semer l’engrais vert dès l’arrêt de la culture
  • Semer en rang droit et fin, permet de désherber facilement avec les outils appropriés (sarcloir..)
  • Organiser des rotations d’année en année sur les différents plants.

 

 

 

 

 

 

Compostage

Issu de la dégradation biologique et naturelle des déchets organiques (épluchures de légumes, marc de café, mauvaises herbes, tonte de pelouse), le compost constitue un engrais de qualité pour vos plantations. Il améliore la structure du sol et apporte des éléments nutritifs indispensables aux cultures et plantes d’ornement.

Cela permet également de diminuer considérablement la quantité de déchets ménagers qui représentent entre 25 et 30% de nos ordures ménagères.

La 3CBO propose des bacs de compost à l’achat (bois ou plastique), ceux-ci sont disponible en renvoyant une fiche d’intention d’achat disponible sur le site de la 3CBO ou en téléchargement ci-dessous :

Formulaire d’achat

Guide du compost

Guide des déchets au jardin

 

Accès direct